Les séries regardées

Les bons films, ou les DVD techniquement impressionnants.

Re: Les séries regardées

Message par madorre » 13 Sep 2018, 13:45

C’était plutôt rare effectivement, à l'exception de Columbo ou aussi bien réalisateurs que acteurs du monde du cinéma étaient très régulièrement (mais moins que les célébrités du petit écran) au générique, les deux mondes étaient plutôt sépares.
Mais Columbo est un "ovni" dans le monde des séries.
Avatar de l’utilisateur
madorre
 
Message(s) : 597
Inscription : 05 Juin 2018, 05:05

Re: Les séries regardées

Message par holggerson » 13 Sep 2018, 22:09

pleume a écrit :Sauf que c'est une réponse à côté du débat. Si le but est de lister tous les réalisateurs qui ont fait un chef d'oeuvre dans les 50 dernières années, soit.

Mais le débat est plutôt la créativité dans les 5 dernières années dans les séries est supérieure à la créativité dans le cinéma ou pas.

J'attendais plutôt les chefs d'oeuvres récents. Dans la liste que tu cites, y-a-t-il un chef d'oeuvre de moins de 5 ans (Moonlight on peut débattre mais cela a moins de 5 ans, c'est déjà ça) ? C'est une question sérieuse. Dans les oeuvres que tu cites à côté des réalisateurs, quasiment toutes ont plus de 5 ans ou on peut débattre de l'aspect "créatif".

Pour moi une indication du dynamisme supérieur des séries à l'heure actuelle est la présence d'acteurs "cinéma" dans tant de séries, chose impensable à l'époque de la plupart des films que tu cites.


Tu écris que les références que je propose sont trop vielles, qu’elles ne démontrent rien, qu’il faudrait comparer série et cinéma sur une période de temps restreinte et récente. A ceci je répondrais deux choses. Premièrement que tu n’as pas pris le temps de considérer attentivement mes propositions sinon tu ne suggèrerais pas qu’un seul des films cités date de moins de cinq ans, deuxièmement, et surtout, que ton parti pris temporel me parait arbitraire et sans intérêt. Pourquoi cinq ans ? A quoi correspond cette période ? Qu’ont donc montré de décisifs les créateurs de séries durant cette période ?

Le renouveau qualitatif (perçu) des séries est plus ancien. L’idée qu’une série puisse être intéressante remonte à la fin des années 1990. Au départ, cette idée me parait s'expliquer par le succès de X Files et de quelques autres séries américaines plutôt innovantes. Puis elle a été soutenue par le développement du DVD et un peu plus tard du streaming, deux nouveaux supports qui permirent au public de voir davantage de séries, notamment celles qui n’étaient pas diffusées à la TV. Mais bien avant cela - le public d’alors l’avaient peut-être oublié - certaines séries avait déjà rencontré un succès considérable, des productions anglaises notamment : Chapeau Melon et bottes de cuire, encore diffusée à la télévision en France en 2018, Le Saint, Amicalement Vôtre… pour n’en citer que trois qui, soit dit en passant, furent portées par des acteurs reconnus au cinéma comme à la télévision. Cela n'a rien " d'impensable ".

L’idée qu’il ne faudrait comparer cinéma et séries sur les cinq dernières années me parait donc mal fondée. Il me parait préférable de comparer les créateurs et les créations des deux champs. Dans le cadre de cette comparaison, j'observe que la valeur des meilleures séries que j’ai pu voir est inférieure à la valeur des films que je considère comme les meilleurs. Je pense que les plus grands créateurs et les plus grandes créations sont encore du côté du cinéma. Je ne dis pas qu'il n'existe aucune très bonne série et aucun mauvais film. Je ne dis pas qu'une série ne peut pas être supérieure à un film. Je dis que les oeuvres les plus riches sur le plan artistique, se trouvent coté cinéma. Je ne dis pas que les choses ne changeront pas, je dis qu’elles n’ont pas encore changé. Ce point de vue ne m’empêche pas de regarder beaucoup de séries, parfois avec une certaine ferveur.

Selon moi la supériorité des meilleurs créations cinématographiques s’exerce sur tous les plans : celui de la forme de l’image, celui de l’écriture, celui de la direction d’acteurs et surtout celui de l’intelligence et de l’importance du propos. Ce leadership esthétiques est à mon avis reconnu sans peine et assumé par les créateurs de séries qui restent d'ailleurs beaucoup moins connus que les grands cinéastes. Les emprunts de toute sortes qu’ils font au cinéma, le montrent.

Il faut faire attention à une chose lorsque l'on évalue séries et cinéma. Les premières ne sont pas diffusées dans les mêmes conditions que les seconds. Les premières sont massivement et facilement accessibles, ce qui n'est pas forcément le cas des grands films qui ne sont pas toujours bien distribués lors de leur sortie en salles, puis trop peu représentés sur les plateformes de VOD. On rencontre de facto sur ces médias plus de bonnes séries que de grands films : cette disparité engendre des effets de perception dont il faut se méfier.

Je finis par une remarque rapide sur la suite de ton raisonnement. Il me semble que tu confonds le dynamisme et la créativité. Le dynamisme renvoi au rythme de l’activité. La production de série est dynamique au sens où l’on en produit beaucoup actuellement. Mais que dire du dynamisme des productions cinématographiques ? Elle ne me parait pas en berne.
Dernière édition par holggerson le 16 Sep 2018, 16:46, édité 1 fois.
On cherche toujours à regrouper les sources. S’il est possible de faire des tweeters qui puissent se loger au centre des haut-parleurs (…) sans être trop gros pour ne pas perturber complétement le haut-parleur de médium ou de basse. G. Cabasse, 1990.
holggerson
 
Message(s) : 27
Inscription : 20 Juin 2018, 11:28
Localisation : Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes

Message par holggerson » 13 Sep 2018, 22:48

madorre a écrit :C’était plutôt rare effectivement, à l'exception de Columbo ou aussi bien réalisateurs que acteurs du monde du cinéma étaient très régulièrement (mais moins que les célébrités du petit écran) au générique, les deux mondes étaient plutôt sépares.
Mais Columbo est un "ovni" dans le monde des séries.

A toutes les époques, le passage de la série au cinéma ou l'inverse n'est pas dune chose rare : Tony Curtis, Roger Moore, Patrick Macnee, Julian Moore, Georges Peppard, Robert Conrad, Dana Elcar, Will Smith et même Eric Braeden (le victor Newman des Feux de l'amour :lol: ), pour ne citer qu'eux, ont construit leur carrière de cette façon.
On cherche toujours à regrouper les sources. S’il est possible de faire des tweeters qui puissent se loger au centre des haut-parleurs (…) sans être trop gros pour ne pas perturber complétement le haut-parleur de médium ou de basse. G. Cabasse, 1990.
holggerson
 
Message(s) : 27
Inscription : 20 Juin 2018, 11:28
Localisation : Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Les séries regardées

Message par madorre » 13 Sep 2018, 23:17

Tout a fait, mais dans la plupart des exemples que tu cites, et parce-que c'est généralement le cas, le transfert se fait plutôt des séries vers le cinéma.
A l'exception notable de Tony Curtis. c'est la principale différence et qui fait que Columbo sortait de l'ordinaire. (même Peter Falk était déjà connu au cinéma avant de commencer la série).
Par exemple les Diana Rigg ou Eleonor Blackman ou Patrick McNee de Chapeau Melon, sont passé ensuite au cinéma, idem pour Roger Moore qui a fait sa carrière dans le Saint ou Amicalement votre (ce qui a annulé au passage la saison 2 d'Amicalement votre vu qu'il était engagé pour jouer James Bond).

Il faut dire que le passage reçurent du cinéma au monde de la série était dangereux pour les acteurs de cinéma. Cela à brisé net la carrière cinématographique de Martin Landau par exempe. Pour une bonne raison, il fallait être disponible et prés Hollywood. Être immobilisé plusieurs mois sur une série (mission impossible), voire partir carrément à l’étranger des années durant (l’Angleterre pour Cosmos 99) ça ne lui a pas fait du bien.

Je partage ton point de vue, les grandes séries ne datent pas d'il y a 5 ans. Il y a seulement un renouveau depuis quelques temps lié à une conjoncture qui leur est plus favorable.

Sinon, Concernant la qualité de réalisation une série ne peut généralement pas lutter avec un film ne serait ce que du point de vue budget à la minute. On est dans deux ordres de grandeur incomparables. Même si certaines séries arrivent à faire sensation grâce aux effets numériques. Par ailleurs les formats d'histoires sont très différents, certaines intrigues collent bien à un film ou une trilogie , d'autres plus à une série.
C'est pour cela qu'il est assez difficile de comparer l'un et l'autre. D'ailleurs les plupart des adaptations d'un genre vers l'autre sont souvent décevantes.
Avatar de l’utilisateur
madorre
 
Message(s) : 597
Inscription : 05 Juin 2018, 05:05

Re: Les séries regardées

Message par holggerson » 14 Sep 2018, 01:37

Sur la trajectoire des acteurs, je trouve que tu simplifies ;) . Patrick Macnee avait plus de 15 ans de carrière derrière lui au cinéma avant de devenir John Steed. Roger Moore un peu moins, mais il a lui aussi débuté au cinéma. C'est normal du reste, au début de leur carrière les séries TV n'existaient pas encore. Autres exemples qui me reviennent en tête : Lionel Stander qui a tourné avec les plus grands au cinéma (Kapra, Lang, Polanski, Scorsese; Leon, Spielberg, Risi...) puis a interprété Max dans Pour l'amour du risque et dans d'autres séries encore ! Son compère, Robert Wagner, Idem : prestigieuse carrière à Hollywood avant d'aborder la série TV. On peut en trouver d'autres... La trajectoire inverse montre par ailleurs qu'un acteur ou une actrice ne se grille pas forcément lorsqu'il/elle fait ses premiers pas dans des séries, du moins lorsque son talent est remarqué.
On cherche toujours à regrouper les sources. S’il est possible de faire des tweeters qui puissent se loger au centre des haut-parleurs (…) sans être trop gros pour ne pas perturber complétement le haut-parleur de médium ou de basse. G. Cabasse, 1990.
holggerson
 
Message(s) : 27
Inscription : 20 Juin 2018, 11:28
Localisation : Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes

Re: Les séries regardées

Message par madorre » 14 Sep 2018, 02:06

Ok je simplifie un peu, et ok avec toi pour Robert Wagner je me souviens de lui dans La Panthere rose entre autre, ou Lionel Stander, mais ce sont des cas rares, comme les 2/3 cités (Peter Falk ou Curtis ou Landau) les autres n'avaiet joué que de très petit rôles, tout comme Roger Moore ou Macnee, c’étaient loin d’être des stars de Cinéma avant d’être connu par leur séries. ce sont ces dernières qui leur ont donné leur succès.

Tien à ce sujet, (mais toi tu dois le savoir déjà), saviez vous que John Steed à la base n’était qu'un personnage très secondaire dans Chapeau melon et tres different? Il à commencé à prendre de l'importance que dans la seconde saison, et les filles ne sont arrivées je crois que vers la fin de la saison 2 et de façon recurente à la saison 3. C'est vraiment une série qui a changé complétement de physionomie. J'aime bien les anecdotes comme ça. ;)
Avatar de l’utilisateur
madorre
 
Message(s) : 597
Inscription : 05 Juin 2018, 05:05

Re: Les séries regardées

Message par syber » 14 Mai 2019, 19:16

Alors ?

Selon vous qui va monter sur le trône de fer ?

Et est-ce que le trône de fer existe t-il seulement encore ?
"Il y a 30 ans, on nous expliquait que le plus important c'étaient les enceintes.
Puis on nous a expliqué que le plus important c'était tout le reste ..."


Anonyme
Avatar de l’utilisateur
syber
 
Message(s) : 239
Inscription : 05 Juin 2018, 09:08

Re: Les séries regardées

Message par pascalg62 » 15 Mai 2019, 09:41

Daenerys parait bien placée a moins que Arya ne lui réserve un sort funeste :evil:
Avatar de l’utilisateur
pascalg62
 
Message(s) : 142
Inscription : 18 Juin 2018, 16:37

Re: Les séries regardées

Message par syber » 15 Mai 2019, 12:15

En fait, Arya va tuer Daenerys car c'est une dangereuse psychopathe. Le dragon restant va devenir fou de douleur et de rage il va raser la Maison des Stark. Il prendra le pouvoir et montera sur le trône de fer. Le Dragon se révèle être une femelle et par un sortilège magique Bran va se transformer en dragon mâle. Ils feront des bébés dragons.

Winter is coming a été évité, mais sera remplacé par Sky is coming.

Ce sera le début du règne de la terreur et de la Saison 9 de The Game of Drones.
"Il y a 30 ans, on nous expliquait que le plus important c'étaient les enceintes.
Puis on nous a expliqué que le plus important c'était tout le reste ..."


Anonyme
Avatar de l’utilisateur
syber
 
Message(s) : 239
Inscription : 05 Juin 2018, 09:08

Re: Les séries regardées

Message par madorre » 15 Mai 2019, 14:38

:lol: :lol: :lol:

Moi je verrais plutôt Arya tuer le Dragon, et Daenerys se faire empoisonner par la petite souris de Varys.
Et Bran monter une blanchisserie.
Avatar de l’utilisateur
madorre
 
Message(s) : 597
Inscription : 05 Juin 2018, 05:05

PrécédentSuivant

Retour vers DVD & Blu-ray

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron